Economie: le pouvoir enchanteur des mathématiques ? — Michel Santi

Confrontés à leurs lacunes béantes en matière de prévision, les économistes ont toujours le plus grand mal à reconnaître la vérité. Ils se cambrent, font la roue, pondent des théories complexes souvent récompensées par des Nobel, et assènent qu’il est légitime que la «science économique» soit lourdement chargée de mathématiques, à l’image de la physique

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer