La théorie de la Gestalt ou Psychologie de la forme – UX-REPUBLIC


Quels sont les 4 principes de la Gestalt ?
Comment fonctionne la Gestalt-thérapie ?

PSYCHOL. Structure à laquelle sont subordonnées les perceptions. La théorie de la Forme ou Gestalt s’est développée dans l’ambiance de la phénoménologie, mais n’a retenu d’elle que la notion d’une interaction fondamentale entre le sujet et l’objet (J. Piaget, Le Structuralisme, Paris, P.U.F., 1968, p. 47) :Prolonger un côté, mener par un sommet une parallèle au côté opposé, faire intervenir le théorème concernant les parallèles et leur sécante, cela n’est possible que si je considère le triangle lui-même dessiné sur le papier, sur le tableau ou dans l’imaginaire, sa physionomie, l’arrangement concret de ses lignes, sa gestalt [it. ds le texte]. Merleau-ponty, Phénoménol. perception,1945, p. 441.♦ Gestalttheorie, gestalt-theorie. Doctrine affirmant que les « formes » sont les données premières de la psychologie. Synon. théorie de la forme.Quand la gestalt-theorie nous dit qu’une figure sur un fond est la donnée sensible la plus simple que nous puissions obtenir… (Merleau-ponty, Phénoménol. perception,1945p. 10).Déjà les pionniers de la gestalttheorie (…) à travers ces formes, visaient en fait le sens des « situations » vécues par l’homme dans le travail (J. Vuillemin, Être et trav.,1949, p. 150).♦ Gestaltpsychologie, gestalt-psychologie. Même sens. La gestaltpsychologie (…) met l’accent sur les ressemblances structurales entre les formes perçues globalement et les ensembles moteurs considérés également comme totalités (Ricœur, Philos. volonté,1949, p. 233).− [En parlant du comportement] Bref, les régulations, par feed back ou par gestalt et self-distribution, ne sont pas essentiellement différentes dans le champ de comportement ou dans l’espace des phénomènes physiques (Ruyer, Cybern.,1954, p. 104).REM. 1.Gestaltique, adj.Formant une gestalt, un ensemble structuré. Le rêve de tout décomposer en éléments premiers est à la base de la pensée cybernétique, car la chasse à l’obscur et aux fantômes est à ce prix : pas de coins d’ombre, pas de pensée molaire, pas d’ensembles imprécis ou gestaltiques, c’est-à-dire indécomposables en éléments régulièrement sommables (David, Cybern.,1965, p. 51).2.Gestaltisme, subst. masc.Synon. de gestalt-theorie.Malheureusement il est à craindre que le gestaltisme et sa doctrine du « champ physiologique total » ne soient qu’une vaste mythologie (Ricœur, Philos. volonté,1949p. 211).3.Gestaltiste, adj. et subst.a)Adj. Propre à la gestalt-theorie. Le structuralisme gestaltiste (J. Piaget, Le Structuralisme, Paris, P.U.F., 1968p. 48).b)Subst. Personne qui se réclame de cette théorie. Pour les gestaltistes comme pour les cybernéticiens, l’attraction dans le champ de comportement est néanmoins un fait entièrement analogue au phénomène physique (Ruyer, Cybern.,1954p. 105).Prononc. et Orth. : [geʃtalt]. Les aut. soudent ou utilisent le trait d’union, indifféremment : Merleau-Ponty écrit tantôt gestalt-theorie (op. cit., p. 10), tantôt gestalttheorie (p. 59); J. Vuillemin écrit gestaltpsychologie (op. cit., p. 150) ou gestalt-psychologie (p. 148). On notera la graphie avec un chez Huyghe, Dialog. avec visible, 1955, p. 424 et 430 où le mot est orthographié gestaltheorie. Étymol. et Hist. 1945 (Merleau-Ponty, loc. cit., p. 72). Mot all. signifiant proprement « structure, forme, configuration », qui est entré dans le vocab. psychol. en partic. avec l’apparition de la Gestalttheorie (M. Wertheimer, Experimentelle Studien über das Sehen der Bewegung ds Zeitschrift für Psychologie, 1912; v. Lal., p. 373). Les psychologues fr. et angl. adoptèrent le mot sous sa forme all. avant d’en proposer l’adaptation : fr. « forme » (v. Lal., pp. 1031-1032), angl. « configuration » (v. ibid., p. 373). Bbg. Quem. DDL t. 13 (s.v. gestaltisme).


Pourquoi choisir la Gestalt-thérapie ?
Pourquoi la Gestalt ?

une abeille vue par un microscope
L’abeille vue au microscope
La vision globale de Gandhi
L’approche globale de GANDHI

Si vous n’avez pas d’idée sur ce que le Gestalt, comme méthode d’apprentissage et qui adopte une approche globale qui se concentre sur l’appréhension de la forme en générale, avant de s’intéresser à la compréhension des parties. Alors suivez le lien ci-dessous

https://www.ux-republic.com/theorie-de-gestalt-psychologie-de-forme/

Psychologie de la forme

Voyons bien la partie supérieure de l’image, ils y en a qui vont croire voir trois oiseaux entrain de voler librement dans le ciel, au même temps, ils y en a qui vont croire voir la bouche et les yeux du silhouette d’un visage, tout dépend de la vision dont chacun pense. ALORS UNE SEULE RÉALITÉ, MAIS DEUX POINTS DE VUE.

Description

La psychologie de la forme, théorie de la Gestalt ou gestaltisme est une théorie psychologique et philosophique proposée au début du XXᵉ siècle selon laquelle les processus de la perception et de la … Wikipédia

« Le tout est supérieur à la somme des parties », « l’ensemble prime sur les éléments qui le composent »… On pourrait trouver plusieurs formules pour résumer l’esprit de la théorie de la forme. L’idée centrale est que la perception d’un objet passe d’abord par une vue d’ensemble, et non par la somme des détails.
La notion de forme est théorisée par le philosophe viennois Christian von Erhenfels (1859-1932) qui, en 1890, publie un article, « Uber Gestaltqualitäten », dans lequel il explique que dans l’acte de perception nous ne faisons pas que juxtaposer une foule de détails, mais percevons des formes (Gestalt) globales qui rassemblent les éléments entre eux. L’auteur propose un exemple musical : lorsque l’on se rappelle une mélodie, ce n’est pas d’une suite successive de notes prises isolément. La mélodie est une structure globale. C’est de cela dont on se souvient.
L’article d’Erhenfels marque le point de départ tout un courant de pensée, dont l’école berlinoise de la psychologie de la forme n’est qu’une facette. L’école de la Gestalt prend corps dans les années 1920 autour de trois personnages clés : Max Wertheimer (1880-1943), Kurt Koffka (1886-1941) et surtout Wolfgang Köhler (1887-1967).
Les psychologues s’attachent d’abord à appliquer la théorie de la forme à la perception visuelle, avant que le principe soit appliqué à d’autres domaines. Köhler démontre que chez les grands singes, la résolution de problèmes suppose également la saisie globale d’une forme, c’est-à-dire d’une nouvelle vue d’ensemble d’une solutio…

Publié par zeggaoui el mostafa

professeur agrégé de physique et chimie ; militant pour l'apprentissage et la diffusion de la culture scientifique en général , physique chimique essentiellement , ainsi que , je contribue à développer un projet d'apprentissage scientifique à distance , en aidant les élèves en publiant un ensemble de leçons et des exercices de physique chimique , du cycle secondaire qualifiant marocain

3 commentaires sur « La théorie de la Gestalt ou Psychologie de la forme – UX-REPUBLIC »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :